Espoir et optimisme

En présence de nombreuses personnalités et de bénévoles d’un grand nombre d’associations, la mairie du 2e et la Ville de Lyon ont présenté le mardi 5 janvier, leurs vœux aux habitants de l’arrondissement.

L’espérance anime le courage – L’année 2015, marquée par la barbarie et la haine, a été difficile pour les français, qui face à l’adversité n’ont pas perdu espoir, au contraire ils ont fait preuve d’unité et marqué leur attachement aux valeurs de la République.

« Au cours de cette nouvelle année, nous allons devoir agir en profondeur, avance Denis Broliquier maire du 2e arrondissement, il n’est plus possible de se contenter de signes, et de symboles ». 2016 doit être l’année du renouveau, afin de redonner confiance aux français, en proposant des solutions à leurs maux qui sont le chômage, les déficits, l’immigration massive, le gaspillage de l’argent public … « Nous devons travailler ensemble, au-delà des clivages politiques, au plus proche des réalités du terrain, en portant des actions, et en prenant des décisions » poursuit le maire.

A l’aube de l’an II de la Métropole, l’innovation doit être au rendez-vous. Travailler autrement et plus efficacement en mutualisant, collaborant et créant, est une chance qu’il ne faut pas laisser passer. Le Musée des Tissus est un exemple de cette collaboration. Devons-nous laisser partir ce fleuron de notre histoire ? Il est préférable que toutes les parties concernées se mettent ensemble pour trouver une solution pérenne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un renouvellement en profondeur – Denis Broliquier espère pouvoir désormais travailler avec la ville qui a déjà accepté le plan presqu’ile « Nous souhaitons apporter notre expérience et notre connaissance du terrain, aux projets qui vont être lancés, et collaborer à tous les grands chantiers réalisés dans le 2e ». Il s’agit principalement du Centre d’Echanges dont la rénovation doit débuter en 2016 et de la rue Victor Hugo pour laquelle David Kimelfeld, 1er adjoint à la Métropole, représentant le Maire de Lyon, assure que le sol, le mobilier et l’éclairage vont être répris au cours du mandat.

« La presqu’ile, cœur de la Métropole bénéficie de beaucoup d’attention, affirme-t-il, et continuera à être au centre de nos préoccupations ». Et de préciser que les places Bellecour et des Jacobins ont été rénovées, que la première phase de la Confluence est presque achevée, quand la deuxième commence, qu’une dynamique est lancée dans le quartier Grolée, comme pour la réfection de Saint-Bonaventure, et la transformation de l’Hôtel-Dieu qui deviendra un site de référence !

La presqu’ile bouge, plus au nord ce sont les places des Terreaux et Louis Pradel qui vont être rénovées, et les Terrasses de la presqu’ile crées. Des modifications fantastiques vont être réalisées entre Rhône et Saône !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.