Les escaliers de la réussite

Les Apprentis d’Auteuil qui soutiennent la jeunesse en difficulté sociale ou familiale, a remis mercredi 23 novembre douze diplômes de cuisine et restauration, à la Salle à Manger, cours Charlemagne.

Avant tout, avoir envie – Une réussite n’est jamais acquise définitivement. Ces jeunes qui passent leur CAP en huit mois partent avec des difficultés qu’ils arrivent à apaiser au cours de la formation. « Ils démarrent sur un chemin sinueux, indique Gaël Charveriat responsable du mécénat sud-est, qui au fil du temps se redresse quand ils acquièrent une certaine maturité ». Cette formation diplômante leur ouvre les portes des entreprises. Le secteur de la cuisine-restauration est demandeur, il y a des besoins dans les entreprises, donc des perspectives d’emploi. « Je n’avais ni job ni revenu, assure Laura, j’ai fait une formation cuisine, et travaille en salle actuellement ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Nous sommes réunis pour fêter la réussite des jeunes de la Salle à Manger, qui après huit mois de travail intensif sont arrivés à s’en sortir » soutient Pierre Burelle directeur régional. Actuellement, seize sont en formation et sont ou vont partir en stage dans différents restaurants de la Métropole. « Je suis très content, affirme Tony, j’espère que tout va bien se passer ». De son côté, Loïc a trouvé la formation difficile, il s’est accroché, et a réussi, ce qui lui permet d’avoir aujourd’hui un travail et une vie sociale. « Et puis nous savons que les Apprentis d’Auteuil sont une grande famille, si quelque chose ne va pas, nous pouvons revenir, et ils nous aiderons ». En effet, ces jeunes qui ont un parcours atypique et souvent chaotique arrivent grâce à la fondation, à démarrer dans la vie.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.