Une épée de Damoclès

Allant à l’encontre du discours de la municipalité disant qu’elle veut un centre-ville animé, les deux écoles situées entre Jacobins et Terreaux sont en passe de disparaître.

Dur pour le quartier – Pour la Tour Pitrat, cela est certain depuis quelques semaines, et Lévy Strauss est sur la corde raide.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En effet, il semblait y avoir des problèmes de sécurité, mais la commission d’expert qui est passé les a réfuté. Cependant, la ville soutient qu’il y a des dangers, et veut en faire venir une autre à sa solde, alors qu’Anne Brugnera, adjointe à l’éducation s’était engagée à maintenir l’école en cas de réponse favorable de la commission.

Les parents se mobilisent, ils sont contre la fermeture. « C’est une école super, affirme Laurette qui a deux enfants scolarisés, il n’y a pas de raison de fermer ». De son côté, Fabrice est très remonté contre Anne Brugnera, qui pour lui ne respecte pas sa parole.

En moyenne, dans la presqu’ile, les écoles sont à trois cents mètres l’une de l’autre. Si Lévy Strauss ferme, les enfants, les petits devront marcher huit cents mètres ! Certaines familles sont prêtes à quitter le quartier « S’il n’y a plus d’école je pars » assure Raphaëlle dont les deux enfants sont également à Lévy Strauss

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans ce contexte, parents et enfants ont organisé le jeudi 7 avril, une manifestation, de l’école jusqu’à la mairie centrale, mais n’ont pas été reçus. Ils ont cependant remis une pétition rassemblant mille six cent signatures, pour tenter de faire comprendre à la ville qu’elle doit revenir sur sa décision, car dans tout secteur il est important d’avoir des écoles qui amènent de la vie.

 

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.