Entreprises aux abois

Depuis une semaine, la Chambre de Commerce et d’Industrie mène une étude auprès des entreprises. Il en ressort que plus de la moitié d’entre elles ne sont pas à l’arrêt, mais que le niveau de production est presque divisé par deux pour près des deux tiers d’entre elles ; un quart des entreprises a même un niveau de production en dessous de 20%.

Donner des arguments

Une très grande majorité n’envisage pas d’arrêter sa production pour l’instant. Les conséquences sur l’activité sont bien sûr multiples mais la principale est la baisse des commandes et des ventes, puis la rupture d’approvisionnement en matières premières et les difficultés de livraison. Les trois quarts ont donc recours au chômage partiel, et de nombreux salariés sont en télétravail.

La trésorerie est une préoccupation majeure des chefs d’entreprise, beaucoup reportent leurs échéances et souhaitent un allègement voire une annulation de charges pendant la période de crise Covid-19, et demandent une coopération accrue de la part des banques et des assurances.

« Notre objectif est de contacter cinquante mille chefs d’entreprises dans les jours et semaines qui viennent, afin d’apporter soutien, accompagnement et orientation aux entrepreneurs du territoire » indique le président Philippe Valentin. Cette opération est essentielle pour faire remonter les problématiques et dresser un état des lieux de la situation.

Une opération « Assistance au redémarrage des entreprises » est en cours d’élaboration.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.