Enfance et handicap

La journée des Dys, accueillie par la Région, a eu lieu le 10 octobre, mais cette année en dématérialisée, ce qui a permis aux personnes éloignées de suivre les conférences, mais qui présente le désavantage du manque de lien.

Ce rendez-vous annuel, très attendu par les familles et les professionnels, est source d’espoir, bien que le chemin soit long, mais il ne faut rien lâcher, car parfois des talents se révèlent chez les personnes dyslexiques. Lorsqu’elles sont adultes, il est souvent nécessaire de les aider à trouver un emploi. Pour cela, la Région accompagne en permanence, et met en lien tous les acteurs du quotidien. « Il est essentiel, de comprendre dès l’enfance, les difficultés et les attentes de ces personnes, car les troubles Dys peuvent provoquer des dégâts » indique la présidente.

En France, six à 8% des enfants sont dyslexiques et présentent des déficits pour la lecture, l’écriture et le calcul, d’où difficultés au travail, anxiété et stress. « C’est pour nous un combat quotidien » assure l’un d’eux.  Généralement, ces troubles persistent tout au long de la vie, aussi le soutien de la famille et des institutions est-il indispensable !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.