Energie d’avenir

En 2018, la consommation brute de gaz dans la région, hors industrie où elle reste quasi-stable, a diminué de 7% par rapport à l’année précédente, du fait de températures plus élevée.

Energie la plus utilisée

Quatre mille kilomètres de réseau desservent Auvergne-Rhône-Alpes, qui se place au quatrième rang des régions consommatrices en France. Avec le verdissement de celui-ci, le gaz est de meilleure qualité, la consommation de biométhane augmente régulièrement. « C’est une filière en plein essor, assure Georges Seimandi délégué territorial de GRT Gaz, les agriculteurs se sont vraiment mobilisés, le biométhane est tiré par les grandes cultures agricoles ». C’est une énergie d’avenir qui produit trois fois moins de CO² que l’électricité, et est deux fois moins chère ! Il y a un fort intérêt du territoire pour cette énergie renouvelable non intermittente et facilement stockable, qui apporte des solutions concrètes en matière de soutien à l’agriculture, d’économie circulaire, de traitement des déchets, d’aménagement du territoire et de création d’emplois locaux.

D’autre part, la mobilité au gaz (GNV) offre une réponse immédiate pour améliorer la qualité de l’air et répondre aux enjeux de santé publique. Il s’agit d’un carburant alternatif déjà utilisé pour les transports de personnes et de marchandises. Cette mobilité poursuit sa progression ; dix-neuf stations sont déjà installées en Auvergne-Rhône-Alpes, et quatre supplémentaires le seront en 2019.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.