En faveur des plus pauvres

Lors de sa maraude au départ de la place Antonin Poncet le mercredi 6 mars, l’association Donner la main Don de soi qui agit en faveur des sans-abri, a outre ses demandes habituelles d’ouvrir des salles et stations de métro pour que ces personnes puissent venir en période hivernale dans un lieu un peu plus confortable que la rue, fait de nouvelles propositions qui entrent dans le cadre du Grand Débat.

Accueil et solutions

D’abord élargir le 115, numéro d’urgence, maillon essentiel dans la chaine qui va de l’accueil à l’insertion sociale. « Celui-ci est toujours saturé, indique le président Jean-Marc Roffat, il n’y a jamais moyen de trouver une place ».

Son rôle est d’orienter et de renseigner les personnes à propos des services offerts dans le département. Un renforcement de ce service, avec amplification de l’offre d’hébergement, demanderait du personnel supplémentaire, qui pourrait être puisé dans la population sans-abri qui connait bien la rue, et a une expérience du terrain ! Cela permettrait de proposer à chacun une offre en rapport avec ses besoins.

Ensuite il faudrait identifier tous les bâtiments vides, sans affectation, qu’il serait possible de mettre à disposition, pour loger au moins temporairement les sans-abri, pour les sortir de la rue. Dans le quartier des Jacobins, une salle est restée vide pendant cinquante ans !

« Que les politiques prennent leurs responsabilités pour aider une population en déserrance ! ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.