Economies au menu !

Au cours de l’Assemblée plénière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui s’est tenue le jeudi 28 janvier, le président Laurent Wauquiez a insisté sur la nécessité de réaliser des économies.

Renouer avec l’exemplarité – Une diminution de 10% des indemnités des élus et des rémunérations des collaborateurs sera appliquée, et un certain nombre d’avantages en nature supprimés, ce qui permettra de réinjecter dans l’économie plus de huit millions d’euros au cours du mandat. « Nous demandons des efforts à nos compatriotes, indique le président, nous devons commencer par montrer l’exemple et nous appliquer à nous-même ce que nous sollicitons des autres ». Cependant, comme l’ont fait remarquer certains groupes, ces efforts ne sont pas les mêmes pour celui qui n’a que cette indemnité pour vivre, et celui qui cumule plusieurs mandats !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laurent Wauquiez désire qu’un autre fonctionnement s’instaure dans le Conseil Régional, que les engagements pris soient tenus, et que les élus aient un comportement digne et respectueux vis-à-vis des citoyens. « Je souhaite que nous repartions sur la voie de l’intégrité et de l’honnêteté »

Un esprit renouvelé – Dans ce nouveau contexte, le président tend la main à l’opposition. Afin que chaque sensibilité puisse s’exprimer, le seuil de constitution d’un groupe a été fixé à 5 élus, ainsi chacun pourra défendre ses idées.

Le temps de réaction de la région doit changer, elle sera plus rapide et plus réactive, de manière à ne pas passer à côté d’opportunités économiques, ce qui permettra de consolider des emplois, cela est une urgence économique.

Dès janvier, cette thématique économique a été prise en compte. « Nous devons accompagner certaines entreprises, et nous positionner sur le futur, dans une logique d’innovation, de manière à créer de l’emploi ». Lorsqu’une entreprise aura une aide, elle se verra dans l’obligation de faire travailler en priorité ses consœurs régionales.

Pour dispenser des formations, la région partira des métiers en tension afin qu’ils puissent embaucher, et non l’inverse comme le fait le gouvernement pour faire baisser les chiffres du chômage.

Dans un contexte économique difficile, la seule courroie de fidélité du président est celle de la région qui lui donnera ses instructions, un nouvel esprit s’instaure.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.