Dynamisme du centre de Lyon

Sous l’égide de l’association Tendance Presqu’ile My Presqu’ile, manager du centre-ville, un rassemblement des commerçants d’entre Rhône et Saône, a eu lieu le lundi 29 janvier à la Comédie Odéon, afin de faire le point.

Balade dans la Presqu’ile

Le réseau commercial est très dynamique dans la presqu’ile. Deux cents nouveaux établissements ont vu le jour en 2017, parmi lesquels la restauration se taille la part du lion, alors que la culture est en baisse, et cent trente-trois artisans ont lancé leur activité.

La Confluence est un territoire qui vit. La première phase est maintenant quasi achevée. 11% de la surface est dédiée aux commerces de proximité qui sont de plus en plus nombreux.

Au sud de Bellecour, plusieurs enseignes bios se sont installées, la rue Auguste Comte conserve son positionnement haut de gamme. « Elle devient très sympa  et prend belle allure du fait de l’arrivée de magasins raffinés » relève Valérie Eymeric présidente de l’association des commerçants.

Bellecour-Cordelier a accueilli de nouvelles enseignes principalement dans le carré d’or et rue Président Carnot qui n’a pas fini de surprendre, tout comme le Grand Hôtel-Dieu qui se dévoilera au printemps 2018.

De leur côté les pentes de la Croix-Rousses sont un quartier de plus en plus agréable, plébiscité par les touristes, où s’installent artisans et créateurs, quand la Halle de la Martinière défend une alimentation durable.

En revanche, le nord-est  a des difficultés avec la paupérisation de la place des Terreaux, la disparition de commerces chics remplacés par de l’alimentaire, et les travaux qui n’arrangent rien !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.