D’un parc à l’autre

La démolition de l’ancien parking Saint-Antoine est presque terminée. Le nouveau, offrant sept cent quatre-vingt-sept places, rempli son rôle. Le bâti est de bonne qualité, ainsi que la lumière et les circulations. Le construire a été une bonne décision. En revanche, la partie sud de l’ancien aurait pu être conservée, pour offrir trois cents places de parking aux résidents, ce qui aurait libéré du stationnement à la surface. « A Lyon, on met la charrue avant les bœufs, lance le maire Pierre Oliver au cours du conseil du 2e arrondissement, le jeudi 21 octobre, on dégrade tout, sans possibilité de retournement ! »

D’autre part la Maison de la presqu’ile qui se trouvait à l’extrémité du pont Maréchal Juin, qui a couté la modique somme de huit cent mille euros, a été elle aussi démonté, sans qu’il soit prévu de la faire resservir, soit huit cent mille euros jetés à l’eau !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.