Du public au privé

Le parking sous le centre d’échange de Perrache, actuellement en travaux, est en cours de privatisation.

La société Q-Park, déjà propriétaire du parking des archives, se voit remettre par la ville de Lyon, l’autorisation d’exploitation de quatre-vingt-cinq places de stationnement, sans aucune contrepartie financière. « Cela est une très bonne affaire pour le bénéficiaire, avance Denis Broliquier maire du 2e arrondissement, mais l’est moins pour les usagers ». En effet, le tarif va passer à deux euros quarante de l’heure de jour comme de nuit. Il est certain que beaucoup ne seront pas ravis, mais puisque le maire de Lyon en a décidé ainsi … les lyonnais devront une fois de plus mettre la main à la poche !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est à relever que près de mille places ont depuis quinze ans, été supprimées dans la presqu’ile. Pour conserver un centre-ville habité et vivant, il est nécessaire que tous puissent y accéder, et la voiture reste quoique l’on dise ou que l’on pense, un moyen privilégié.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.