Du pour et du contre !

La ville a présenté, au cours du Conseil Municipal du lundi 18 novembre, les conclusions de la Chambre Régionale des Comptes (CRC), sur sa gestion de 2013 à 2017.

Plusieurs manquements

D’après la CRC, la situation financière est saine, et les comptes fiables, mais elle fait tout de même certaines recommandations. « Nous pouvons nous satisfaire de l’avis de la CRC sur la gouvernance de note ville » déclare Gérard Collomb maire de Lyon. Seulement tous les conseillers n’interprètent pas ce rapport de la même manière. « Il y a une articulation à trouver entre la ville et les arrondissements, indique Nathalie Perrin-Gilbert maire du 1er, nous devons nous mettre d’accord sur les équipements de proximité ». Ce rapport confirme l’hypercentralisation des décisions à la mairie centrale, et le rôle second des arrondissements qui de ce fait sont plus éloignés du terrain. « Il est nécessaire de clarifier les compétences de chacun » avance Denis Broliquier maire du 2e. Ce rapport qui manque de transparence laisse entrevoir que Gérard Collomb n’aurait pas suffisamment défendu les intérêts municipaux. « Durant toutes ces années, vous avez préféré vous entourer de courtisans et de courtisane, poursuit la maire du 1er, vous êtes pris au piège ! ». D’après plusieurs conseillers, ce rapport pointe certains agissements de la ville, qui ne seraient pas très catholiques, comme l’installation du Lou Rugby à Gerland, ou la rémunération d’un agent, ancienne compagne du maire de Lyon ! D’autre part, le budget de la ville supporte des dépenses qui ne devraient pas être.

Ce rapport soulève un certain nombre de manquements dont la ville semble faire peu de cas, entre autre, l’absence de prérogative des arrondissements. Il appelle à se pencher sur l’organisation entre les trois instances, métropole, ville et arrondissements. Il illustre ce qui va et ce qui ne va pas dans la gestion de la ville. « Nous avons réussi durant toutes ces années à maintenir l’équilibre budgétaire sans mettre une trop forte pression financière sur les ménages, assure Gérard Collomb, nous n’avons pas à rougir de notre bilan, entre 2001 et 2019 la ville a beaucoup évoluée dans de nombreux domaines ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.