Du Maire au Ministre

Le Conseil municipal du lundi 29 mai a été présidé, probablement pour la dernière fois, par Gérard Collomb nommé ministre de l’intérieur.

Sécurité avant tout – En préambule à l’assemblée, l’intéressé a fait savoir que s’il était entré au gouvernement, c’est grâce au travail et aux transformations réalisés depuis une quinzaine d’années dans l’agglomération. « Le modèle lyonnais a été repéré, précise-t-il, nous avons su nous réindustrialiser, réduire le taux de chômage, et améliorer les conditions de vie dans la ville ». Aujourd’hui, Gérard Collomb devra prodiguer son savoir-faire au niveau national. D’abord en luttant contre le terrorisme et l’insécurité au quotidien, de manière à redonner confiance. Lyon a montré qu’il est possible de travailler ensemble aux niveaux social, économique, culturel … quelles que soient les idées politiques. Il souhaite poursuivre le même travail, mais pour la France où par rapport à Lyon, certaines régions sont en sérieuses difficultés.

Cependant, comme le relève Denis Broliquier maire du 2e arrondissement, la tâche est encore immense dans la capitale des Gaules, principalement sur trois sujets – prostitution, demandeurs d’asile et SDF – à propos desquels Gérard Collomb bottait en touche en disant que cela relevait du national. Maintenant qu’il est aux manettes en tant que ministre de l’intérieur, c’est à lui de jouer, il a une obligation de résultat.

En conclusion, le maire en partance a fait savoir que son cœur serait toujours tourné vers Lyon et les lyonnais qui lui ont fait confiance durant toutes ces années.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *