Droit dans le mur

Partie de la Manufacture des Tabacs, le jeudi 9 janvier, la manifestation contre la réforme des retraites s’est terminée à Bellecour.

Tous mobilisés

Rue de la barre, les manifestants ont voulu s’en prendre à l’Hôtel-Dieu, pour eux symbole du capitalisme, d’où une intervention musclée de la police.

Pour les manifestants, il s’agit de régression sociale. « La retraite à points qui rime avec privatisation n’est pas une bonne chose, clame un membre de la CGT, car celui-ci va baisser, et les retraites diminuer ». De cette manière les travailleurs devront prendre une assurance complémentaire, d’où financement des fonds de pension pour un capitalisme exacerbé !

Pour les manifestants qui veulent faire reculer le gouvernement et le patronat, il faut rester au régime par répartition, mais en améliorant le système, c’est-à-dire faire payer ceux qui en ont les moyens. Ils sont favorable à une réforme, mais que celle-ci les favorise ! Le partage des richesses est d’après eux, la meilleures des solutions, car les salariés contribuent à la réussite de l’entreprise.

Après un mois le gouvernement ne veut rien entendre. « On a appelé à amplifier les choses » indique Joäo Pereira Afonso secrétaire Général de la CGT du Rhône. Aussi une autre manifestation a lieu aujourd’hui vendredi en direction du Medef qui refuse la pénibilité et appuie le gouvernement. Il y en aura une autre samedi, soit trois jours d’affilé. La CGT appelle l’ensemble des travailleurs du département à se mettre en grève !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.