Dramatique histoire

Comme chaque année, le Yom Hashoah, soulèvement du ghetto de Varsovie, a été commémoré à la Grande Synagogue quai Tilsitt, le dimanche 23 avril, en présence de nombreux officiels.

Honneur aux disparus
Il s’agit d’une journée importante, il y a soixante-quatorze ans en avril 1943, quelques centaines de combattants ont affronté les nazis, sans aucun espoir de victoire.
Dès 1940, la population juive est parquée dans le ghetto de Varsovie, derrière des barbelés, isolée, affamée, malade. En septembre 1942 n’en pouvant plus, elle attaque les nazis avec peu d’armes, mais quelques mois plus tard, en avril 1943, ces derniers pour en finir, exterminent la plupart des juifs de la ville. Le souvenir de cette révolte, perdue d’avance, symbole de courage, de force et de résistance, ne doit pas s’estomper
Tous ceux, juifs ou non, qui ont eu des parents ou grands-parents déportés et lâchement assassinés se sentent concernés. « Cette année encore, nous rappelons le souvenir de l’horreur et de la barbarie, indique Marcel Dreyfuss président du Consistoire israélite, nous croisons les regards de tous ces anonymes, ces innocents qui ont été exterminés ». Six millions de juifs, dont environ six mille de la région lyonnaise ont perdu la vie de 1940 à 1945, la folie antisémite criminelle et haineuse est allé jusqu’au bout.
« En se rappelant ces bêtes féroces qui ont tant fait souffrir, comment rester impassible, soutient le Grand Rabbin Richard Wertenschlag, pourtant nous ne devons pas être rancuniers ni nous venger ». Cette commémoration annuelle permet de rappeler les racines du peuple juif qui regarde ces évènements avec une grande tristesse, d’autant que l’histoire se répète, les crimes et attentats actuels cherchent à déstabiliser le monde. Face à cela, le peuple juif ne veut pas se laisser berner par les discours édulcorés des extrêmes.
Cette mémoire du passé ne doit pas disparaitre, il est important de la transmettre aux jeunes générations, pour plus de fraternité et de tolérance.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.