Douceur contre la douleur

Lorsqu’elle a présenté ses vœux le mercredi 30 janvier en son siège place Bellecour, la Fondation Apicil est revenue sur son action principale, la lutte contre la douleur physique et psychique.

Faire bouger les lignes

Depuis sa création en 2004, la Fondation a financé six cent soixante-dix projets dans toute la France, pour améliorer la prise en charge de la douleur, en ce qui concerne la recherche qui représente 59% de son budget avoisinant le million d’euros, les soins pour 24% et la formation pour 17%. Elle travaille main dans la main avec les soignants, et œuvre au plus près des patients.

Elle accompagne l’utilisation de techniques nouvelles, et encourage les soignants à mesurer la douleur des patients. « Il est important que les enfants ressentent le moins de douleur possible, pour que celle-ci ne s’inscrive pas dans leur mémoire et ne se retranscrive pas à l’âge adulte » indique la directrice Nathalie Aulnette tout en précisant qu’ils s’intéressent en premier à la douleur du patient, mais aussi à celle des soignants et des proches. Elle travaille sur les techniques qui participent à une amélioration de cette douleur qui est au cœur des problèmes de santé.

Aujourd’hui son seul mécène est le Groupe Apicil, mais étant donné le nombre de projets divers et variés pour lesquels elle est sollicitée, la Fondation désire passer à la vitesse supérieure, et pour ce faire va, à partir de 2019, solliciter les entreprises.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.