Donner sens à l’Histoire

Selon le rituel, une commémoration a eu lieu devant le Monument aux Morts, place de l’hippodrome, le mardi 8 mai.

Plus jamais ça !

La guerre de 1939-945 a été, avec les camps de concentration, une véritable tragédie humaine. Le 8 mai jour de l’armistice, les millions de victimes doivent être honorées ; c’est un acte de fidélité, pédagogique. D’ailleurs des jeunes du Centre Saint-Marc, de la MJC Presqu’ile Confluence et de l’Association Sportive Bellecour Perrache, étaient présents. Les premiers ont fait, après le traditionnel dépôt de gerbes, l’appel des camarades du quartier décédés. « Rien ne s’efface, rien ne peut être ni ne doit être oublié » clame Marcos Merchan président de l’Amicale des Anciens Combattants. Et de préciser que ce rassemblement marque la résistance de tous les français face au risque de récidive, car le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie sont toujours présents dans notre société.

Onze millions d’êtres humains ont péri du fait de la folie nazie, cela n’est pas un détail de l’histoire, leur cri est toujours vivant, et se fait entendre lors des commémorations. Pour cette raison, il faut savoir rester vigilant et intransigeant en ce qui concerne le respect des valeurs républicaines.

« Nous devons combattre ceux qui sèment la terreur dans le monde, poursuit le président, nous devons promouvoir les valeurs de la vie ». Il est aujourd’hui important d’écouter et de respecter l’autre ; les morts instruisent les vivants.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.