Dispositif d’urgence

La semaine dernière était à Lyon, « La Semaine des Gestes qui sauvent ». Beaucoup d’évènements ont eu lieu à ce sujet dans la Métropole, et le Village des premiers secours est venu clore ce moment important, samedi 18 mai place Bellecour.

Maintenir en vie

Pour l’occasion, de nombreux acteurs s’étaient mobilisés – Sapeurs-Pompiers, SAMU, Etablissement Français du Sang, la Croix Rouge, les maitres-nageurs – tous pour informer et expliquer les gestes de prévention à faire en attendant l’arrivée des secours, principalement le massage cardiaque, auquel beaucoup se sont initiés. « Lors d’un accident, le premier maillon de la chaine  est le citoyen, qui par un massage va maintenir le blessé en vie avant l’arrivée des secours » indique un pompier. Le public était d’ailleurs invité à s’essayer, en appuyant fort au risque de casser une côte. « Mais cela n’est pas grave, poursuit le pompier, mieux vaut avoir une côte cassée qui se répare, que de perdre la vie ». Au cours de la semaine, des formations ont été faites dans des écoles, dans les casernes et au centre commercial de la Part-Dieu.

« L’objectif de cette semaine a été d’initier les lyonnais aux gestes qui sauvent » précise Céline Faurie-Gautier élue en charge de la santé.

Il est à noter qu’actuellement, cent dix défibrillateurs sont répartis dans la ville, et que l’objectif est d’en avoir quatre cents en 2022.

contat: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.