Disparition rampante

Les services publics jouent un rôle très important non seulement au niveau de l’aide apportée aux usagers, mais aussi en ce qui concerne le lien social et la relation humaine. Or aujourd’hui beaucoup disparaissent (bureaux SNCF, de postes, écoles …) au profit de regroupement ou de machines.

Ceci est un courant généralisé dans de nombreux secteurs, sous couvert d’une plus grande fluidité et d’une facilité améliorée. « Cette tendance est inquiétante, reconnait Myriam Fogel-Jedidi élue dans le 1er lors du conseil d’arrondissement du mercredi 13 mars, il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard, ceci en donnant des solutions aux habitants de l’arrondissement ». Du fait de la création de la Métropole en 2015, certains services ont disparus ou se sont regroupés avec d’autres, éloignant la proximité. Or celle-ci correspond à une réalité pour les habitants. Ce système de démantèlement ne convient pas à la mairie du 1er, qui est très attachée au service public de proximité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.