Difficultés du centre-ville

Les voitures sont trop souvent arrêtées sur les bandes cyclables, ce qui gêne considérablement les vélos. Actuellement elles sont verbalisées dans certaines rues, mais cela se fera-t-il de façon pérenne ?

La pratique du deux-roues s’intensifie – Les associations Réagir l’Enfant et la Rue et Les droits du Piéton en doutent ! Elles relèvent que cela est un problème d’éducation qui ne pourra être solutionné que s’il y a une réelle volonté de la mairie centrale comme quai Antoine Riboud.

Les associations demandent la verbalisation systématique de toutes les infractions, et que priorité soit donnée aux pistes cyclables avec bordure, plutôt qu’aux bandes cyclables. Elles s’insurgent d’autre part contre le stationnement le soir sur le côté ouest de la place Carnot, mais la mairie est un peu désemparée face à cela, la chaine et les pierres bloquant les entrées ayant disparu. Cependant d’autres blocs ont été remis mercredi, mais jusqu’à quand résisteront ils ? « Les lyonnais prennent beaucoup de liberté avec l’espace public » poursuit l’élu.


Des nuisances sonores importantes ennuient la place des Célestins. La mairie assure surveiller les établissements incriminés, quitte à leur supprimer la terrasse l’année prochaine. Il est cependant nécessaire de faire en sorte que tout se passe bien entre les différentes populations, afin que la presqu’ile reste un centre-ville vivant.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.