Démarche d’écorénovation

Un programme d’intérêt général (PIG) engagé en 2014, concernant l’écorénovation des immeubles anciens du quartier Sainte-Blandine, doit être prolongé jusqu’à fin 2018.

Un processus long
Le prestataire, le groupement Urbanis/Inddigo a d’ores et déjà réalisé des audits dans vingt-cinq immeubles du parc privé du secteur, mais tous ceux édifiés avant 1990 peuvent sous certaines conditions, recevoir une aide de la ville plafonnée à mille euros le m², subvention destinée à aider les propriétaires pour financer les travaux de rénovation, et à améliorer les performances énergétiques. Aide qui peut être majorée s’ils font du conventionnement social.
Huit copropriétés soit cent trente logements, ont aujourd’hui répondu favorablement à cette offre qui vient en complément de la subvention de l’ANAH.
Ce PIG Ecorénovation qui vise à améliorer la consommation énergétiques des habitations en la divisant par quatre, est un dispositif expérimental qui veut inciter les copropriétés à engager un programme de travaux en faveur de la rénovation énergétique, dont l’objectif est de requalifier l’habitat privé existant. « Nul doute que cela apporte du confort dans l’immeuble, et une amélioration du secteur » précise Philippe Gibert 1er adjoint à la mairie du 2e arrondissement délégué à l’urbanisme.
Les décisions des copropriétés demandent du temps car elles doivent être prises par l’assemblée générale. En tout état de cause, la ville est certaine que ses efforts d’accompagnement vont porter leurs fruits.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *