Défilé haut en couleurs !

La vingt-quatrième marche des fiertés LGBTI  (Lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre, intersexes) qui a eu lieu le samedi 15 juin, rassemblant environ vingt-mille manifestants au départ de la place Bellecour en passant par le Palais de Justice, les Terreaux puis les quais du Rhône, pour revenir au lieu de départ, a été l’occasion de dénoncer le climat délétère, haineux, raciste  qui sévit en France depuis plusieurs années. Avec un bond de 66 %, les agressions physiques envers les personnes LGBTI, ce niveau jamais égalé.

Etre dans la société

Les LGBTI font face à de multiples discriminations et violences comme le sexisme, la xénophobie ou encore la précarité. D’autre part, beaucoup de personnes LGBTI sont concernées par le racisme et à ce titre subissent une double discrimination, voir triple lorsqu’il s’agit de femmes.

Enfin, la lutte contre les discriminations doit remettre la question sociale au cœur de son action, parce qu’elle combat les inégalités subies par les classes populaires. Il s’agit de combattre un système inégalitaire, qui produit sans cesse plus de précarité et d’inégalités entre les citoyens et les territoires

« Nous devons nous mobiliser pour faire fléchir les pouvoirs publics qui bafouent les droits des trans et des intersexes, refuse l’accès à la PMA pour toutes les femmes et qui met à la marge toute une frange de la population » indique le président David Souvestre.

Un plan d’action urgent et efficace est nécessaire, les pouvoirs publics ont une responsabilité prépondérante  dans la lutte contre les préjugés, ils doivent prévenir ces actes par des actions répétées de sensibilisation.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.