Défi du XXIe siècle

Le volume mondial d’eau ne va pas diminuer, mais la ressource va se restreindre. Actuellement et pour les prochaines cinquante années, le Rhône reste pour Auvergne Rhône-Alpes, une ressource privilégiée. Dans ce cadre et pour anticiper l’avenir, la Région, et l’Agence de l’Eau ont signé le lundi 3 décembre, au Conseil Régional, une convention d’engagement pour le soutien aux investissements en faveur de l’eau, de la biodiversité et de l’agriculture.

Agir dès maintenant

Celle-ci prévoit que la Région mette dans le domaine, quatre cent quarante millions par an pendant six ans. Cette signature s’inscrit pleinement dans la continuité d’une véritable stratégie environnementale. « Cette convention est un engagement clair en faveur de la préservation de la qualité de l’eau. Elle porte une vision positive de l’écologie plutôt qu’une vision punitive qui consiste à considérer qu’on ne peut agir pour l’environnement qu’en augmentant les taxes et les impôts » soutient Laurent Wauquiez président du Conseil Régional

 Si le Rhône reste la ressource privilégié pour encore une cinquantaine d’années, il faut penser à l’avenir. Le changement climatique va affecter le débit des cours d’eau. « Nous sommes pris en fourchette entre la demande qui est en augmentation et les ressources qui vont diminuer, indique Martial Saddier président du bassin Rhône Méditerranée, cela implique qu’il va falloir économiser l’eau, et particulièrement l’eau potable ! ». Il va donc falloir la stocker, principalement pour l’agriculture et pour la consommation humaine, car le débit du Rhône va diminuer.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.