Défense des commerçants

Le droit de manifester est inscrit dans la constitution, mais dans le respect de celui des commerçants et artisans à recevoir leurs clients en toute sécurité et sérénité.

Halte aux manifestations !

Celle du samedi 28 novembre contre la sécurité globale, a eu un impact désastreux pour le commerce de la Presqu’île, alors même qu’il connaissait son premier jour de réouverture depuis fin octobre, My Presqu’île, organisme manager du centre-ville, demande l’arrêt immédiat, en particulier le samedi, et jusqu’à fin janvier 2021 de toute manifestation dans les zones à forte densité commerciale de la Ville de Lyon. « Depuis deux ans, les gilets jaunes tous les samedis, les manifestations « retraites » et bien d’autres se sont déroulées dans la Presqu’île, entraînant parfois des dégradations volontaires, générant une ambiance impropre à la déambulation et au shopping » indique le président Olivier Michel.

My Presqu’île rejoint en ce sens l’appel de l’association Commerçants et Artisans des Métropoles de France afin d’être reçue au Ministère de l’Intérieur et d’étudier la mise en place de Zones Commerciales Protégées (ZCP). L’association portera d’ailleurs cette demande auprès du Maire de Lyon, et du Préfet du Rhône.

Après une année 2020 dramatique humainement et économiquement, My Presqu’île demande que la liberté prévue par la loi de bénéficier de douze dimanches par an autorisés à l’ouverture, soit respectée et ne passe pas par un filtre politique et polémique difficile à comprendre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.