De la guerre à l’écologie

Le Conseil du 1er arrondissement qui a eu lieu le mercredi 16 mars, s’est ouvert dans un contexte tendu, infligé par la guerre en Ukraine, sur le sol européen.

Enjeu d’une véritable transition écologique

La ville a mis en ligne des explications en ukrainien, de manière à ce que les réfugiés qui commence à arriver puissent être informés des démarches à accomplir en France. Pour les héberger, quelques gymnases et hôtels ont été réquisitionnés, et plusieurs familles du 1er se sont portées volontaires pour les accueillir. « Entrer dans un foyer est pour eux une bouffée de chaleur » indique une accueillante.

Cette guerre nous oblige à réfléchir sur notre dépendance vis-à-vis de la Russie, indique Yasmine Bouagga maire di 1er arrondissement en ouverture du conseil, et nous oblige à réfléchir sur nos consommations d’énergie ». Baisser le chauffage dans les appartements, réduire sa vitesse sur la route, utiliser le covoiturage, autant de moyens qui permettent de mettre en place des alternatives, par exemple utiliser du biogaz au lieu du gaz acheté à la Russie qui permet de financer la guerre.

Tout cela incite à la transition écologique, en adaptant la ville a des modalités plus sobres, comme réduire la circulation dans la presqu’ile, pour laquelle une concertation aura lieu de Juin à Octobre 2022.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.