Dans la tourmente

La situation sanitaire à Lyon est très sérieuse, et inquiétante.

Quelques sections de crèches ont dû fermer, mais les écoles ont bien résisté, la classe a continué normalement, partout bien que cinquante-sept enfants aient été testés positifs.

L’accès à la culture et aux arts reste essentiel, c’est un moyen de se ressourcer. De ce fait, de nombreuses initiatives virtuelles voient le jour. A partir de la semaine prochaine, du click and collect sera possible avec les bibliothèques de la ville. Les abonnés pourront réserver les ouvrages en ligne, et venir les retirer uniquement les après-midis.

Les théâtres continuent à travailler pour préparer les spectacles futurs qui seront mis à l’affiche dès le déconfinement annoncé.

La municipalité souhaite garder vivant l’esprit de la Fête des Lumières et du 8 décembre. « Nous allons proposer une manifestation accessible de chez soi, indique le maire vendredi 13 novembre, lors de son point hebdomadaire, j’encourage tous les lyonnais à illuminer leurs fenêtres le 8 décembre ». Les lumignons du cœurs achetés, le seront au profit des Petits Frères des Pauvres, et permettront de réaliser une grande fresque de vingt mille bougies. Pour marquer le Fête des Lumière, la colline de Fourvière sera éclairée de haut en bas.

Le maire demande avec insistance à tous les lyonnais, de ne pas faire leurs achats sur les grandes plateformes internet, mais d’attendre la réouverture des commerces de proximité !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.