Comprendre les territoires

En présence de mille deux cents représentants des communes et départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, les Premières Assises régionales des élus locaux ont eu lieu à l’Hôtel de Région, le lundi 8 octobre.

Proximité au nom de l’efficacité

Du fait de la mondialisation, le périmètre communal serait aujourd’hui dépassé. Les maires sont frappés par une sorte d’incompréhension. Les ressources communales ne cessent de se tarir, et les transferts de charges pèsent de plus en plus, ce qui ne facilite pas les projets des communes. Les maires sont en première ligne en ce qui concerne de nombreux sujets, la santé publique, l’hygiène etc. Il y a transfert de responsabilités, de moins n moins d’argent, et pourtant l’Etat doit s’appuyer sur les élus locaux ! « Faire des économies est nécessaire, celles de la région –deux cent soixante-quinze millions d’euros depuis le début du mandat – vous sont rendues sous forme d’investissement, indique Etienne Blanc premier vice-président du Conseil Régional.

Les lois de décentralisation, remises en cause actuellement, ont donné plus de libertés aux collectivités. Il est indispensable pour elles de les reconquérir, si elles ne veulent pas être dissoutes dans les communautés de communes, alors qu’elles sont le fondement de la  démocratie ainsi que des réalités politiques et économiques. Tout ce qui concerne la proximité devrait relever des collectivités. « Nous voulons construire la région Auvergne-Rhône-Alpes avec les élus locaux en misant sur un partenariat avec les département » assure Laurent Wauquiez président du Conseil     Régional.

Le couple commune-département a tendance à vouloir disparaitre, au profit de celui de l’intercommunalité et de la région.  Le risque encouru est celui de la fin de la proximité. Le premier exemple est la Métropoe de Lyon. « Les collectivités deviennent ainsi des sous-traitants de l’Etat » affirme Hervé Morin président des régions de France.

Auvergne-Rhône-Alpes soutient les petites communes de son territoire, raison pour laquelle le président a annoncé une aide supplémentaire de cent millions d’euros, soit au total un peu plus de un milliard d’ici 2021, pour l’aménagement des territoires.

contact: lyon-presqu’ile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.