Le commerce en centre-ville

La ville s’implique activement dans l’animation des commerces et vient soutenir les associations de commerçants.

Une politique volontariste

Entre Rhône et Saône, Tendance Presqu’ile est l’association qui coordonne les projets de manière à faciliter les actions de la ville. Cette structure est un outil d’animation important qui fédère les mille cinq cents commerces existants, accueille les nouveaux et fait la promotion de la presqu’ile. « Les efforts de valorisation de ce territoire doivent être poursuivis » indique Fouziya Bouzerda adjointe au commerce, qui précise que la ville qui souhaite poursuivre une politique volontariste dans ce domaine, soutient les initiatives. « Il faut réinventer l’action municipale, qu’elle soit plus agressive » avance François Royer élu du 2e arrondissement, en faisant référence au quartier Grolée. D’autre part, la réduction de la circulation entraine une perte de clientèle, particulièrement celle venant de l’extérieur de Lyon, et les travaux de voirie ne facilitent pas l’accès aux commerces, place d’Albon et quai Saint-Antoine en particulier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Nous animons le territoire, poursuit l’adjointe, et avons à cœur que le tissu commercial soit dynamique et diversifié ». L’observatoire du commerce permet à la ville, au travers de trois développeurs de projets,  de définir l’équilibre commercial qu’elle souhaite. La municipalité ne néglige rien, et entend les demandes qui lui sont adressées, les terrasses par exemple. Force est de constater que le commerce de proximité reprend de la vigueur, et que de nouvelles enseignes arrivent !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.