Commémoration place de l’hippodrome

Depuis cinq ans, les conflits ne cessent, et risquent d’entrainer un divorce entre le monde de l’islam et l’occident, entre pays riches et pays pauvres. Les terroristes veulent imposer leurs valeurs, et prendre en otage ceux qui ne pensent pas comme eux.

En cette journée du 11 novembre, le souvenir de la première guerre mondiale est dans tous les esprits. Au cours de l’année 1916, les batailles de Verdun et de la Somme ont engendré nombre d’horreurs, de violences et de souffrances, ainsi que de nombreux morts, généralement de jeunes hommes laissant veuves et orphelins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Aujourd’hui, nous assistons sous un jour différent, à une crise majeure au Proche Orient » indique Marcos Merchant président de l’amicale des Anciens Combattants. Quatorze mille soldats français sont sur plusieurs fronts à travers le monde, l’Etat mobilise sa puissance au service de la paix qui règne depuis soixante ans en Europe. L’alliance entre les différents pays de la communauté et avec d’autres plus lointains permet de concentrer les forces. « Au moment où on est face à l’adversité, il est important de s’épauler, lance Denis Broliquier maire du 2e arrondissement, pour que suite à l’appel des anciens combattants, la paix et l’amour règnent ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.