Les clowns à l’hôpital

L’association Vivre aux Eclats intervient depuis vingt ans dans les hôpitaux pédiatriques et gériatriques. A l’occasion de cet anniversaire elle est venue le samedi 10 juin mettre en joie la place Antonin Poncet.

Entrer dans les univers – Afin de lutter contre l’isolement et la solitude que rencontrent ces personnes, l’association favorise leur expression, leur épanouissement. Elle prend le temps d’apprendre à les connaitre pour créer un contact, une relation sensible et ludique. Les enfants aiment rire et s’amuser, mais les personnes âgées atteintes d’Alzheimer n’ont parfois plus beaucoup de capacités, mais reconnaissent tout de même la tristesse et la joie, Vivre aux Eclats développe donc des programmes artistiques spécifiques.

« Avec leurs jeux, les clowns entrent dans l’univers du patient, en partant de ses capacités, précise la directrice Pauline Woestelandt, l’humour n’est que le cerise sur le gâteau ». Ce n’est pas forcément un spectacle créé d’avance, le clown va à la rencontre des patients dans divers lieux de l’établissement. Il vit dans l’instant et joue avec ce qui l’entoure. Avant chaque intervention, il s’informe de la santé physique et morale des patients, et de la vie du service de manière à improviser en fonction d’évènements récents.

Au travers de huit comédiens professionnels, l’association forte d’une trentaine d’adhérents assure deux cents interventions par an réparties dans deux hôpitaux pour enfants et six Ehpad.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.