Chiner puis recycler

De propriétaire en propriétaire, les objets peuvent avoir plusieurs vies, et être utilisés intelligemment de manière différente.

Une journée riche en événements – Le plus grand vide-grenier de Lyon organisé par le Comité d’intérêt local Sud Presqu’ile Confluence, réunissant plus de quatre-cents stands, s’est tenu pour la dixième année, place des Archives, le long du cours Charlemagne et dans les rues adjacentes, le samedi 20 mai. « Nous sommes victimes de notre succès, assure l’organisatrice Nadège Laye, chaque année il y a de plus en plus de demandes ».

Le même jour l’association des parents d’élèves de l’école Lamartine (Apela) organisait pour la quatrième édition son vide-grenier place des Célestins, sur le thème de l’enfance, vêtements, jeux, mobilier étaient proposés. Au cours de ce moment de convivialité, beaucoup de parents se sont rencontrés et ont appris à se connaitre. L’association s’est pour l’occasion rapprochée des crèches du quartier qui n’ont pas hésité à apporter leur concours.

Un troisième vide-grenier, place Louis Chazette a eu lieu le même jour pour la première année, rassemblant une soixantaine d’exposants. « Maintenant que nous avons une belle place, indique Kemal Mekrani  président de l’association organisatrice, nous voulons la dynamiser et faire vivre le quartier ». Effectivement, au sortir du tunnel de la Croix-Rousse, la verdure s’invite en ville.

Vrais moment d’échanges et de rencontres, ces vides-greniers qui permettent de chiner et parfois de faire de bonnes affaires, ont pour objectif, certes de proposer des articles peu chers, mais aussi de recycler au lieu de jeter, ce qui est tout à fait dans l’air du temps !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.