Challenge de taille

Après la période de confinement, nullement attendue, de nombreux français s’inscrivent durablement dans les méthodes d’apprentissages numériques.

Bilan très positif

Très nombreux sont ceux qui attendent que l’école se prépare à l’enseignement à distance, principalement en cas de seconde vague de l’épidémie, mais aussi pour d’autres causes comme la maladie. L’école n’était pas préparée à faire ce saut dans le digital, mais s’en est tout de même bien sortie ! 82% des parents d’élèves saluent la flexibilité des enseignants (source Sondage Odoxa pour Open Digital Education), et la période a permis de révéler la nécessité d’intégrer davantage le numérique au sein de l’école.

En effet, celui-ci a contribué positivement à un rapprochement des parents avec la scolarité de leur enfant et l’équipe enseignante et ensuite il a permis de faire apparaître de nouvelles formes d’apprentissage, créatives et efficaces. Mais pour cela, les établissements scolaires doivent proposer des services numériques adaptés, accessibles et simples à utiliser, pour assurer un enseignement à distance de manière durable.

« Cette situation était sans précédent, indique Arnaud Albou cofondateur d’Open Digital Education, il a fallu organiser l’enseignement à distance et poursuivre tant bien que mal le programme d’une année scolaire qui restera dans les annales ». Il est évident que les services en ligne ont été essentiels pour assurer la continuité de l’école. ! Dorénavant ils viendront compléter la palette d’outils des enseignants au service de la curiosité et de l’envie des élèves.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.