Cauchemar de l’humanité

Plus d’un millier de personnes se sont retrouvées samedi 10 octobre place Bellecour, pour dire Non au projet de bioéthique qui avec la PMA et la GPA disloque la famille.

L’enfant, fruit de l’amour !

Organisée par le collectif Marchons Enfants, ce rassemblement avait pour objectif de défendre la paternité, la filiation, les fondements de la famille. Car si la Femme a besoin de la semence masculine pour concevoir un enfant, la PMA et la GPA éliminent complètement le père. « Or les besoins des enfants sont toujours les mêmes, un père et une mère pour se réfugier dans le cocon familial » clame Xavier Breton député de l’Ain. Il est tout de même à déplorer qu’à cette manifestation traitant d’un sujet grave et sensible, les députés du Rhône et la municipalité lyonnaise aient fait défaut !

Ce projet de loi est un acharnement contre la famille. Il a été voté par seulement un dixième des députés de l’Assemblée Nationale qui étaient présents dans l’hémicycle ce jour-là, c’est une honte, un projet de cette teneur doit être voté par tous les représentants de la nation, et dans ce cas-là, les résultats seraient très certainement différents. Le collectif clame haut et fort que chacun doit écrire à son député ou sénateur afin de lui faire part de son opposition !

La défense des droits des enfants et le principe de la famille sont de nobles causes. Cette dernière est le fondement de la société sur lequel tant d’hommes, de femmes et d’enfants se reposent, ce projet de loi veut la disloquer, en créant volontairement des enfants sans père, qui de ce fait auront une éducation différente, et moins de chances dans la vie. « Avoir un père est indispensable, il est l’un des deux piliers sur lequel l’enfant peut s’appuyer » lance Aude Mircovic porte-parole de l’association Juristes pour l’Enfance. Supprimer la paternité, c’est exposer l’enfant à de grosses difficultés, éducation, insertion sociale, car faute de connaitre ses origines, il manquera de repères.

PMA et GPA veulent nier la complémentarité entre un homme et une femme, ce qui n’est pas acceptable. La vie humaine dépasse tous les clivages politiques !

contact: lyon-presquil@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.