Casser le mur du silence

Les violences faites aux femmes, en augmentation de 10% depuis trois ans, sont un sujet qui depuis longtemps préoccupe la région.

Un travail de tous les instants

Ces dernières années, elle a renforcé la protection dans les transports, principalement dans les gares et les TER, en ajoutant des caméras et en augmentant la présence policière. Elle s’est mise en relation avec Action Logement pour offrir des hébergements d’urgence aux femmes victimes de pression familiale, elle effectue de la sensibilisation dans les lycées, et particulièrement auprès des jeunes femmes, et apporte un soutien aux associations qui travaillent dans ce domaine.

« Ces violences sont injustifiées, injustifiables et inacceptables, assure le président Laurent Wauquiez, pour protéger ces femmes, nous renforçons notre action ». D’abord en leur fournissant par l’intermédiaire des associations, un bouton déclencheur d’alerte que la femme positionne sur son corps de manière à ce qu’il soit invisible pour l’agresseur, qui prévient cinq personnes.

Ensuite, la Région développe des partenariats avec les Chambres consulaires pour la mise en place de mesures dans les entreprises de la région. Puis elle renforce les dispositifs existants, ainsi que les liens avec les associations et les acteurs du territoire. « Face à ce phénomène qui s’aggrave, personne ne doit pas céder à la fatalité » poursuit le président.

Ces femmes sont dans la terreur, l’angoisse et l’effroi, la société civile doit s’impliquer pour les accompagner, les soutenir et les sécuriser, il est très important qu’elles se sentent en confiance.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.