Dans la capitale mondiale nait une Cité Internationale

Une manifestation importante pour la ville et la Métropole a eu lieu à l’Hôtel de Ville, le jeudi 7 avril, en l’honneur du lancement de la Cité Internationale de la Gastronomie.

Les papilles excitées ! – Un souffle nouveau va prendre possession des lieux, offrant un hôtel, des commerces, des bureaux, des logements, 8000 m² de cours jardinées, et … la cité internationale de la gastronomie qui prend tout son sens dans notre ville. Pour Eiffage « c’est un incroyable projet d’aménagement urbain »

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette cité qui s’étendra sur 3700 m², va voir le jour en décembre 2018, dans le Grand Hôtel-Dieu alors entièrement rénové. Elle sera centrée autour des thèmes de la nutrition et de la santé, deux grands secteurs industriels, pôles d’excellence de la ville, afin de faire un clin d’œil aux racines de l’établissement. Déjà au XVe siècle, Erasme reconnaissait  qu’à Lyon, « la table est vraiment somptueuse ». Ceci, dû à la grande diversification des productions régionales. Comme le dit Paul Bocuse « La cuisine, c’est d’abord le produit ! » Tous les métiers de bouches, du boucher au boulanger en passant par le tripier, le pâtissier, le chocolatier etc., seront rassemblés, pour faire de cette cité un lieu de rayonnement international. « Nous avons l’intention de faire découvrir nos produits, nos savoir-faire et nos mets, non seulement aux lyonnais, mais aussi au monde entier » indique Gérard Collomb maire de Lyon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un cheminement inédit sera proposé. D’abord un parcours du goût, une histoire de l’alimentation, puis avant le passage à table, une expérience sensorielle et dégustative. « Le repas reste à Lyon une étape importante de la journée, assure le Grand Chef Régis Marcon, être à table est un vrai plaisir. » Les cuisines du monde ne seront pas en reste, et feront l’objet d’expositions temporaires.

Capitale mondiale de la gastronomie, Lyon aura attendu quatre-vingt-quatre ans avant de réaliser cette Cité Internationale, mais comment les lyonnais vont-ils encore patienter plus de deux années ?

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.