Bras de fer à Saint-Bonaventure

Après de nombreuses années de travail, l’association Pour l’Orgue de Saint-Bonaventure (POSB) qui a tenu son assemblée générale le mercredi 3 mai, voit ses efforts récompensés, les portes s’ouvrent à la mairie et au diocèse.

Instrument en sursis – Les statuts précisent clairement que POSB a la possibilité d’être assistant maître d’ouvrage pour la restauration de l’orgue. Pour cela, l’association souhaite gérer les fonds qu’elle a récoltés, comme elle l’entend, sans l’autorisation du recteur. Mais celui-ci, le père Antoine Adam, n’est pas du tout d’accord. « Le recteur a la charge de veiller sur les meubles du sanctuaire » assure-t-il, mais le président Denis Léonhardt n’entend pas cet argument, et souhaite supprimer cette clause dans les statuts comme la grande majorité des membres présents et représentés. « POSB est une association indépendante, précise-t-il, nous avons récolté des fonds pour la restauration de l’instrument, c’est notre argent que nous gérons nous-même, sans pour cela nous lancer dans des dépenses somptuaires ». Et le recteur de renchérir qu’il a une part de responsabilité vis-à-vis de cet instrument, mais le président qui craint un verrouillage financier si la clause est maintenue, reste sur sa position en précisant que cela n’empêchera pas le recteur, membre de droit du conseil d’administration, de donner son avis. Furieux, ce dernier a quitté l’assemblée qui a adopté la proposition du président.

Ayant récolté trois cent mille euros sur les trois cent cinquante mille devisés, l’association prévoit de lancer les travaux de réfection à l’automne 2018, pour la livraison d’un instrument totalement rénové, fin 2020.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.