Braderie du patrimoine

La salle Rameau est un équipement important du 1er arrondissement. Depuis le début du XXe siècle jusqu’à la construction de l’auditorium en 1975, elle a eu une histoire culturelle et musicale intense, elle est un symbole de l’Art Nouveau.

Un sujet prioritaire

Ces dernières années, elle était devenue un lieu de spectacle ouvert à la diversité, mais nécessitait d’importants travaux. La ville ne disposant pas les crédits nécessaires s’est tournée vers des opérateurs privés. Seulement, les lyonnais sont très attachés à cette salle ; un collectif qui défend sa protection patrimoniale afin de garantir tout risque de détérioration et de dénaturation, s’est donc mobilisé et a fait une pétition qui aujourd’hui a recueilli trois mille signatures.

A l’heure de la démocratie participative, il demande au maire de Lyon, par l’intermédiaire de la mairie du 1er, qu’il y ait plus de concertation pour envisager l’avenir

La salle Rameau est aujourd’hui sortie du domaine publique. La ville a l’intention soit de la vendre, soit de signer un bail emphytéotique de soixante ans. Pour la mairie du 1er, la dernière solution serait la meilleure, « cela permettrai d’éviter le pire » soutient le maire Nathalie Perrin-Gilbert qui souhaite préserver l’intérêt général, ainsi que la vocation musicale et artistique de cette salle.

Le collectif de la salle Rameau souhaiterait discuter avec la ville de l’avenir de cette salle, et être associé au futur projet.

contact: lyon-presquile@orange.fr

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.