Bilan positif

Malgré un contexte difficile en 2015 avec l’annulation de la fête des lumières, le secteur hôtelier, très important pour la ville et la métropole, a su faire face, et même progresser de 4,2%.

Attractivité lyonnaise – En quelques années, la cité a acquis une certaine notoriété au niveau touristique aussi bien d’affaires que de loisirs. Celui-ci dépend beaucoup de la qualité de l’accueil et de l’établissement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’agglomération offre plus de quatorze mille six cent chambres, dont sept mille à Lyon, ce qui est en augmentation  par rapport à 2014, du fait de l’ouverture de cinq nouveaux hôtels. « Nous sommes aujourd’hui en capacité d’accueillir nombre de salons et congrès » avance Emmanuel Imberton président de la CCI Métropolitaine. Depuis 2012, le nombre de nuitées évolue sans cesse, ce qui est un signal très positif.  « Nous constatons une augmentation de la clientèle étrangère, et suite à l’ouverture de  lignes aériennes, l’arrivée de nouvelles nationalités ». Grâce au tourisme d’affaire, les hôtels haut de gamme tirent mieux leur épingle du jeu que leurs homologues  moins huppés.

Pour les prochaines années, la métropole souhaite un développement raisonné, d’ailleurs comme le relève Camille Fumanal-Ulysse chef de projet « il y a peu de nouveautés dans les cartons ».

A l’horizon 2019, l’hôtel  Intercontinental  du Grand Hôtel-Dieu, viendra tout de même enrichir l’offre de la presqu’ile.

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.