Bel acte de solidarité

Un rassemblement pacifique organisé par les associations ukrainiennes, s’est tenu jeudi 24 février, place de la Comédie, en présence de plusieurs élus.

Libertés tuées

La communauté ukrainienne lyonnaise s’est retrouvée pour chanter son émoi et son soutien face à la dictature de Vladimir Poutine. Il faut se montrer ferme face à la Russie, qui dans la nuit de mercredi à jeudi a envahi l’Ukraine, et s’est emparée de sa souveraineté.

Dans l’après-midi, le maire de Lyon Grégory Doucet avait accueilli une délégation, et mis le drapeau de l’Ukraine sur le fronton de l’Hôtel de Ville, en signe de soutien et de solidarité envers ce pays envahi par la Russie, pour avoir souhaité entrer dans l’Otan. Ce pays a été attaqué sans sommation, ce qui a jeté des centaines de milliers d’Ukrainiens sur les routes. C’est la panique dans le pays, mais les Ukrainiens veulent résister. « Nous sommes un pays libre et indépendant, et voulons le rester clame Mykola Cuzin président d’Ukraine 33, le monde entier doit s’élever contre ce fou sanguinaire ».

Vladimir Poutine voue une haine contre la démocratie, qui par cette invasion est interpelée, bafouée, c’est la négation d’un peuple à disposer de lui-même. Aujourd’hui Vladimir Poutine a du sang sur les mains. Ceci marque un retour de la guerre en Europe. « La solidarité lyonnaise ne s’arrêtera pas, lance le maire de Lyon, la ville prendra sa part pour venir en aide à la population ukrainienne ».

Cette manifestation a été très importante pour dire non à l’agression de la démocratie ukrainienne et européenne en même temps. Poutine emmène son peuple dans une folie criminelle, il se conduit comme un prédateur, en ce moment l’Ukraine est sa proie.

La communauté internationale doit se soulever pour soutenir l’Ukraine et montrer à Poutine qu’il est seul face au monde.

contact: lyon-presquile@orange;FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.