La Bande dessinée revient

Pour sa douzième édition, Lyon BD Festival offre le IN, parcours dans la presqu’ile les 10 et 11 juin, et le OFF du 1er au 30 juin, dans toute la Métropole.

L’international, la création originale, la transdisciplinarité et les nouveaux modes de rencontre avec les auteurs constituent les grands axes d’une programmation éclectique et innovante.

Le IN – Ces deux journées constituent le cœur du festival, principalement dans les salons de l’Hôtel de Ville, et place des Terreaux, où un chapiteau sera monté pour accueillir les auteurs. Essentiellement dans la presqu’ile, le 9e Art investit également durant ce week-end, le théâtre Comédie Odéon, le Musée des Beaux-Arts, l’Opéra, le Cinéma CNP Lumière Terreaux, le Musée de l’Imprimerie et de la communication graphique et la Fnac Bellecour. Cependant, quatre-vingts rencontres, spectacles et performances innovantes accompagneront les expositions proposées à travers la ville. Cet ambitieux projet permet l’accueil de nombreuses maisons d’édition qui présenteront leurs albums et leurs auteurs.

Tout au long du week-end seront proposés des spectacles vivants et rencontres transdisciplinaires autour de la bande dessinée et de ses auteurs ; au Musée de l’Imprimerie et de la Communication Graphique  sera dévoilée l’exposition Bande dessinée : l’art invisible , vaste photographie de la bande dessinée à travers le regard de Scott Mc Loud et son œuvre. Celui des Beaux-Arts verra les auteurs réinterpréter des œuvres dans une série de performances en direct pendant qu’une exposition retracera sur la Place des Terreaux cinq ans de bande dessinée dans ce musée.

Le OFF – Du 1er au 30 juin c’est la métropole et ses plus grandes institutions culturelles qui se mettent à l’heure du Neuvième Art  : cinémas, musées, galeries, restaurants, ateliers, théâtres, bibliothèques et librairies prennent part à la grande célébration lyonnaise de la BD.

Ce festival défend une certaine idée de la bande dessinée qui se veut un art et un médium à la fois. Vivante et décloisonnée, elle est ouverte sur le monde et sur les autres disciplines artistiques auxquelles elle se mêle dans un foisonnement de nouveaux formats. Ses auteurs multiplient les lieux d’expression ce qui attire de nouveaux  publics, ainsi cinquante lieux – musées, théâtres, opéra, médiathèques, temple, instituts culturels, archives, salles de concerts, cafés, restaurants –  accueillent cette année la programmation du Lyon BD Festival.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.