Aventure humaine

Elément important de l’histoire et de la sociologie, le mariage a beaucoup évolué au cours des siècles. Les Archives municipales présentent jusqu’au 25 mars 2017 une exposition attestant de cette coutume, qui ne devient sacrement qu’au XVIe siècle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un moment majeur de la vie – A l’époque romaine, le mariage était un contrat entre deux familles qui cherchaient à s’agrandir ou à allier leur fortune. Au Moyen-Age, celui-ci prend une perspective religieuse. Emergent alors les notions d’individu et de consentement entre époux. Au XVIe apparaissent les registres de catholicité, les critères de parenté sont cause de nullité du mariage. « A partir du XVIIe, on assiste à une mainmise progressive de l’Etat qui suite à la révocation de l’Edit de Nantes, va instituer un édit de tolérance qui prévoit un mariage civil, ce dernier confirmé à la Révolution ». indique le directeur Louis Faivre d’Arcier. A partir de 1804 le code civil instaure que le mariage doit être célébré à la mairie avec possibilité d’inscription dans les registres religieux. Au retour de la royauté, le divorce est aboli, et après bien des déchirures, rétabli en 1884. Au XXe siècle l’égalité entre époux, la femme étant jusque-là inférieure, va croissante. La PACS est établi en 1999, et le mariage homosexuel en 2013.

Cette exposition, centrée sur les mariages lyonnais, parcours dans le temps et la diversité, permet la vérification locale de cette longue histoire nationale et mondiale.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.