Au secours !

L’association « Donner la main Don de soi », qui s’occupe des personnes à la rue, et tente de leur trouver un logement a depuis trois ans souvent interpelé les élus, le maire de Lyon, le président du Conseil régional, les députés et le président de la République, pour proposer qu’une loi qui consisterait à se mettre d’accord avec des petites communes qui pourrait accueillir des sans-abri, soit votée. Mais jusqu’à ce jour, aucun n’a voulu l’entendre.

Ouvrir son cœur

Aussi, le 8 mars, journée des droits des femmes, qui sont nombreuses dans ce cas, a-t-elle écrit à la première dame, Brigitte Macron, pour lui demander son aide, afin de sauver des vies. L’association lui écrit pour toucher sa sensibilité, et obtenir son soutien.

De nombreux bénévoles se donnent la peine de porter assistance aux plus démunis qui vivent dans des conditions climatiques parfois terribles, sans rien attendre en retour, autre qu’une écoute des pouvoirs publics. Les médias relatent ses maraudes, des français de toutes régions répondent à ses appels, seule la collectivité ne réagit pas, et pourtant l’association pourrait faire beaucoup mieux si elle était entendue.

Si des familles d’accueil dans toute la France se proposent pour abriter des personnes démunies en grand danger, il n’en est pas de même des autorités. Aussi le président Jean-Marc Roffat demande que les bâtiments publics, stations de métro, entrepôts etc. soit ouverts pour abriter les SDF.

L’association s’adresse à Brigitte Macron,  car elle espère qu’elle ouvrira son cœur, et qu’elle pourra contribuer à faire entendre l’association par les femmes et les hommes de pouvoir. Une société dite moderne ne peut pas évoluer en laissant à la traîne les plus démunis.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.