Au pied du mur

La dernière réunion concernant le Musée des Tissus, entre les différents partenaires, Etat, Région, Métropole, Ville, Chambre de Commerce et Unitex, , a eu lieu vendredi 6 octobre, pour se terminer sur un échec, les différents partis n’étant pas arrivés à se mettre d’accord.

« Aucun consensus ne s’est dégagé, chacun restant sur ces positions, indique Emmanuel Imberton président de la CCI, nous n’avons pas trouvé de solution réaliste et ambitieuse ». Pour rappel, deux projets étaient proposés, le premier consistant à rester dans les murs actuels, et le second à éclater le musée dans différents lieux de la ville.

La mission de la CCI est avant tout de s’occuper des entreprises, de la formation, du développement du territoire, gérer un musée n’est pas l’une de ses priorités. Ayant subi une forte dégradation de ses ressources, elle doit faire des choix.

Emmanuel Imberton a essayé de rapprocher les points de vue, mais les contraintes budgétaires des uns et des autres ne l’ont pas permis. Il se trouve donc au pied du mur et en tant que président de l’institution propriétaire du musée, doit prendre une décision. Soit il ferme le musée, soit … il se donne le week-end pour réfléchir.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.