Attention à la crise

L’immobilier est un sujet compliqué, la décision d’acheter ou d’investir concerne le patrimoine de chacun.

Toujours un bon placement
Après une excellente année 2016, il y a un tarissement de l’offre, ce qui entraine une légère augmentation des prix et des taux d’intérêt. « Pour la même somme, l’acheteur perd quelques mètres carrés » précise Hervé Simon président de la Fédération des promoteurs immobiliers qui confirme tout de même le dynamisme du marché du neuf à Lyon, domaine dans lequel les clients achètent généralement sur plan. « A la Confluence, les immeubles en construction sont pris d’assaut, et déjà pratiquement tous vendus » poursuit le président.
L’agglomération lyonnaise est identifiée comme une cible intéressante par les investisseurs, du fait de son dynamisme et de son attractivité. « Les bâtiments sont optimisés technologiquement, assure Gérald Fontanel président de la Chambre de la Construction immobilière, d’ailleurs les clients sont très vigilants sur leurs performance énergétiques ».
L’immobilier est l’une des rares activités économiques qui ne permette pas de répondre à la demande. Environ dix mille logements neufs sont livrés chaque année dans la Métropole, mais cela n’est pas suffisant. Dans l’ancien, il faut prévoir des travaux de rénovation énergétique, mais il y a très peu de produits à vendre.
Lyon reste une ville très raisonnable au niveau du prix du mètre carré. Bien qu’en légère augmentation, ceux-ci restent très stables, tous les quartiers sont tirés vers le haut par la Métropole.
Pour avoir un panorama plus exhaustif et des informations plus complètes, rendez-vous les 17, 18 et 19 mars au Salon de l’Immobilier à la Cité Internationale.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.