Année mouvementée

Lors de son Assemblée Générale qui s’est tenue le lundi 24 juin à son siège rue Bourgelat, l’Institut Sant-Vincent de Paul (ISVP), établissement pour déficients intellectuels légers, est revenu sur l’année 2018, marquée par une instabilité de la gouvernance qui, grâce au sérieux de l’encadrement, n’a pas perturbé la marche de l’établissement..

En effet, après deux années passées à la direction de l’institut, Bernardin Piot est parti au début de l’année. Quelques semaines plus tard, il était remplacé par Dominique Lalo qui est resté seulement deux mois. Nouvelle période de vacance, puis Sophie Déchelette vient prendre les rênes. Prenant son travail à cœur, elle a voulu instaurer un dialogue positif avec les  syndicats de salariés, mais sans succès, ce qui l’a poussée vers la sortie.

Le Conseil d’Administration a donc décidé d’entrer dans le giron du Comité Commun, association spécialisée dans le secteur de l’action sociale, et de lui donner un mandat de gestion. « Ainsi, l’ISVP conserve son identité, et poursuit son activité dans un nouvel environnement, plus à même de garantir son identité et ses valeurs » indique le président Christian Paillard Brunet. Un nouveau directeur, plus éducateur que gestionnaire, sera nommé pour la rentrée 2019.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.