Ambition territoriale !

Pour élaborer le Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable des Territoire (SRADDET), la Région a souhaité associer les habitants, pour établir un trait d’union entre l’Auvergne, le Rhône et les Alpes.

Etre à l’écoute des territoires

En tant qu’aménageur, la région fixe ses enjeux qui actuellement sont principalement l’environnement et les transports.  En Auvergne-Rhône-Alpes, il existe plusieurs pôles urbains dynamiques, et des zones rurales à préserver. « Nous souhaitons définir un équilibre entre les deux, indique le président Laurent Wauquiez au cours de l’Assemblée Plénière du jeudi 28 mars, ceci nous permettra de nous affirmer au niveau Européen ».

Il s’agit également, d’ici 2030, d’augmenter la part des énergies renouvelables, tout en luttant contre le développement anarchique des éoliennes qui détruisent le paysage, la biodiversité et dérangent le voisinage. La Région souhaite également limiter le développement des grandes surfaces à la périphérie des villes, car elle affiche clairement des ambitions écologiques.

D’autre part, les transports doivent trouver un équilibre entre les territoires, équilibre basé sur les attentes et les besoins des citoyens. « Ceci, afin de simplifier les déplacements en développant des transports collectifs selon les spécificités et les besoins des territoires » précise Martine Guibert vice-présidente déléguée aux mobilités. Tout ceci correspond à une approche multimodale à l’échelle d’un territoire, qui correspond à la réalité des flux de mobilité au quotidien.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.