Ambition territoriale 2030

Suite aux lois de 2014 et de 2015, les régions se sont retrouvées chefs de file en ce qui concerne l’aménagement du territoire, aussi sont-elles dans l’obligation d’élaborer un Schéma Régional de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET). Pour cela, Auvergne-Rhône-Alpes a-t-elle organisé une vaste concertation dans chacun des départements étant sous sa coupe, et en a-t-elle fait une première synthèse auprès des élus locaux, le jeudi 21 février à l’Hôtel de Région.

Répondre aux enjeux de demain

Trois thèmes principaux sont traités, l’aménagement du territoire, les transports et l’environnement. Chaque échelon territorial doit être traité de manière équitable, quelle que soit sa taille afin qu’il soit répondu aux besoins de la population locale, et aux grands enjeux de demain. « Il s’agit de rechercher un équilibre entre les territoires urbains et ruraux, indique Brice Hortefeux vice-président du Conseil Régional, de manière à ne laisser personne au bord du chemin ». De cette manière, il sera possible de lutter contre la pénurie d’infrastructures en matière ferroviaire, routière, médicale ou autre. Dans ce schéma, tout ce qui peut être assuré par les communes, intercommunalités ou départements  le sera, la région n’intervenant qu’en cas de projets d’ampleur régionale.

Les transports et la mobilité sont des éléments structurants pour les territoires desquels les dessertes doivent être assurées. Qu’ils soient ferroviaires, routiers, scolaires, la Région est l’autorité organisatrice ; pour ce qui est du covoiturage ou de l’autopartage, elle peut donner un coup de pouce. « Dans ce domaine, nous sommes interpellés sur des sujets du quotidien auxquels nous devons apporter des réponses concrètes » soutient Martine Guibert vice-présidente déléguées aux transports. L’ambition est de proposer une vision globale de la mobilité.

En ce qui concerne les énergies, la volonté de la Région est d’arriver à 54 % de renouvelables d’ici 2030, en accompagnant les territoires. Pour cela elle mobilise ses potentiels, en se tournant plus spécialement vers les filières bois-énergie, méthanisation et solaire ainsi que vers l’hydrogène dont le développement est en cours. Les objectifs sont de produire mieux, et de consommer moins. La Région travaille également en collaboration avec ces territoires, sur la réduction des déchets et la biodiversité, suivant les possibilités de chacun.

L’armature territoriale est basée sur les grandes métropoles, l’objectif du SRADDET est de renforcer cette armature  à travers une gestion économe de l’espace, la production de logements neufs et la réhabilitation d’habitats anciens en visant une consommation énergétique maitrisée, un air assaini, ainsi que de mailler le territoire au moyen d’une mobilité décarbonée.

contact: lyon-presquile@

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.