Aller de l’avant !

En cette année 2021 qui s’annonce difficile, la mairie du 1er ne veut pas rester les bras croisés, et propose un plan pour améliorer le bien-être en favorisant les pratiques et la consommation locales.

Situation éprouvante

Pour se soucier de la santé des Lyonnais, un Conseil citoyen du Covid a été mis en place à Lyon, instance participative qui laisse une place importante aux habitants. La ville et le 1er arrondissement se mobilisent également pour la défense des droits, le secteur culturel et le commerce de proximité.

Les plus jeunes sont particulièrement touchés par cette crise qui les empêche d’avoir une vie sociale, ils n’ont plus de petits boulots, et éprouvent souvent un sentiment de solitude. La mairie du 1er leur offre un point d’accueil. « Nous avons besoin de solidarité à tous les niveaux, particulièrement en cette période de crise » lâche la maire Yasmin Bouagga lors du conseil du 1er arrondissement, le samedi 16 janvier. Pour eux, c’est souvent la galère pour se nourrir et se loger, aussi des tarifs solidaires ont été mis en place, et le RSA jeunes est à l’étude.

L’inaction climatique de la France engage l’Etat. Les collectivités locales doivent prendre le relais, le 1er travaille en faveur de la végétalisation, de la piétonisation et du développement des pistes cyclables, et propose de participer à la rénovation thermique des bâtiments. D’autre part il a noué un partenariat avec l’association Ouidechet, pour le compostage des déchets produits par la mairie. Si c’est concluant, cela sera généralisé dans la Métropole.

La vidéoverbalisation est exponentielle dans les rues de Lyon : seize caméras en septembre et quelques trois cents début 2021. Elle vise à apaiser les circulations et à verbaliser les infractions., plusieurs milliers de PV ont été dressés ! « Cette vidéoverbalisation vient en support aux équipes de police municipales qui sont sur le terrain » indique Jean-Christian Morin élu dans le 1er chargé de la sécurité. L’expérimentation de cette vidéoverbalisation doit être prolongée pour trois ans.

Les élus du 1er rappellent que celui-ci est largement déficitaire en équipement sportifs sachant que le sport est facteur de santé et d’inclusion, comme il manque cruellement de logements abordables du fait de la gentrification de la presqu’ile.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.