Agir contre la douleur

La Fondation Apicil, place Bellecour, finance des projets qui permettent l’émergence de programmes innovants et humains consacrés à la prise en charge de la douleur. Elle œuvre au plus près des patients, main dans la main avec les praticiens, elle a présenté un nouveau programme, le 30 mars.

La maladie et l’art

Afin de d’apaiser les troubles cognitifs et la douleur, il est important de proposer des thérapies complémentaires, non médicamenteuses, en s’appuyant sur des capacités encore efficientes des personnes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plusieurs études ont déjà prouvé que l’art, et en l’occurrence le chant et la peinture ont des effets positifs sur le cerveau, donc les douleurs aiguës et chroniques. Celles-ci, diminuent, et le bien-être s’améliore car le chant mobilise les capacités cognitives. Cela est une pratique ancienne, mais il n’y a jamais eu d’évaluation. Aussi, le Centre d’évaluation et de traitement de la douleur en fait-il une actuellement, en faisant appel à des professionnels du chant et de la peinture, afin que les financeurs soient plus motivés. « Ce projet s’inscrit dans une démarche novatrice, qui fait appel aux ressources de la personne » explique le Docteuir Isabelle Rouch, en précisant que les premiers résultats sont très encourageants.. En effet, un regard différent est posé sur les malades qui parfois se découvrent de nouvelles compétences.

La finalité de l’étude est d’insérer la musicothérapie et l’art dans l’offre et les pratiques de soins. Les résultats sont attendus mi-2017.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.