A vau-l’eau

Depuis deux ans des travaux importants doivent être effectués à l’église Saint-Bonaventure, qui prend l’eau ! Ceux-ci vont commencer en septembre prochain, pour durer un an, mais la vie dans le sanctuaire, à travers les échafaudages, continuera.

Réfection lourde – Ce bâtiment affecté au culte est propriété de la ville qui doit entretenir le clôt et le couvert. Les travaux portent essentiellement sur la toiture et certaines façades, mais un sas sera mis en place à l’intérieur devant le porche, de manière à ce que l’église soit ouverte toute la journée sur l’extérieur, et le chevet restauré, ce qui obligera à démonter une partie de l’orgue.

Les travaux commenceront par le côté rue Champier, puis la toiture de la nef sera refaite, avant que la façade et les vitraux côté rue Grolée soient restaurés. L’extérieur du chevet sera repris d’ici une année.

Ceci, pour un budget de deux millions sept cent mille euros alloués par la ville. En revanche, rien ne sera fait sur la façade donnant place des Cordeliers. A noter que la porte d’entrée située rue Grolée sera fermée tout au long du chantier.

« Certes il va y avoir quelques inconvénients admet Armelle Pinon laïque en mission au diocèse, mais on ne peut que se réjouir de ces travaux pour la vie du sanctuaire ». En effet, ceux-ci permettront un assainissement de l’église qui devient fragile, car aujourd’hui, elle prend l’eau par le haut et par le bas.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *